Responsive image Actualité

L’OUVERTURE DE LA 6EME EDITION DU FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DES LACS ET LAGUNES (FESTILAG) DE NAKY SY SAVANE


L’ouverture de la 6ème édition du Festival international du film des lacs et lagunes (Festilag) de Naky Sy Savané a démarré le mardi 14 novembre au Cinéma Majestic Prima, en présence de l’ambassadeur d’Italie, Lo Savio Stefano, dont le pays est à l’honneur, la mairie de Treichville,  la présidente du jury, Firmine Richard, et les festivaliers. 

Une vingtaine de costumes, tirés de la très riche collection du célèbre costumier malien Kandjoura Coulibaly, présenté lors d’un défilé des acteurs du cinéma. C’est la surprise réservée par la promotrice Naky Sy Savané.

Au nom du premier magistrat de la commune de Treichville, Ahissi Agovi Jérôme, Premier-Adjoint au maire « Je suis heureuse de voir autant d’Ivoiriens et d’étrangers ce soir au lancement de cette 6ème édition. J’invite les populations à voir les différentes projections, a déclaré la commissaire générale, l’actrice Naky Sy Savané, qui a souhaité que son festival contribue à « la renaissance du cinéma africain ». Ahizi Aka s’est dit heureux de l’envol pris par le FESTILAG.

Le diplomate italien a dit qu’il croit que le cinéma, le 7ème art contribue à façonner les consciences. C’est pourquoi, il dit soutenir Naki Sy Savané, la promotrice du Festilag et le cinéma. Sur sa lancée, il a rappelé que son pays, l’Italie accompagne depuis des lustres plusieurs festivals du film à travers le monde. C’est dans cette coopération culturelle qu’il souhaite que la Côte d’Ivoire et l’Italie se lancent pour la promotion du cinéma, vu cet art en perte de vitesse en Afrique. En outre, SEM. Stefano Lo Savio a révélé qu’un film italien sera projeté le jeudi 16 novembre au centre d’action culturelle d’Abobo dans le cadre du Festilag 2017.

Pour Naky Sy Savané, l’hommage au costumier malien s’inscrit dans la volonté des initiateurs du festival de promouvoir le cinéma ivoirien et Africain. Kandjoura Coulibaly, a-t-elle soutenu, a fait un très grand travail pour le cinéma Africain. Elle s’est félicitée de la mobilisation des cinéphiles abidjanais pour cette première projection du Festilag 2017.

Quant à Mamadou Sangaré du centre national de cinématographie du Mali, au nom de la délégation de son pays, il s’est réjoui de la tenue du Festilag. Puis, il a demandé que ce Festilag traverse les frontières de la Côte d’Ivoire pour se produire aussi bien au Mali, au Burkina Faso, au Niger qu’en Guinée et Mauritanie parce que le cinéma est en perte de vitesse en Afrique. 

Cinelife 




Plus d'actualités



Connexion

Bienvenu, vivez l'actualité du cinéma Ivoirien

Nouveau membre

Soyez parmis les acteurs du cinéma Ivoirien

Nouveau mot de passe

Veuillez saisir votre e-mail pour changer de mot de passe

Déconnexion

Veuillez confirmer cette action SVP